A quoi servent les spiritains ?

La présentation qui suit est le fruit d’un dialogue authentique entre un spiritain et un jeune homme qui cherchait à mieux connaître notre identité et à la situer parmi tant d’autres instituts religieux. Sans avoir été prémédités, ces écrits sont donc le résultat de rencontres de personnes, de visites de plusieurs communautés, de confrontation à nos textes fondateurs… et d’une synthèse originale et subjective. Ils dressent un portrait vivant d’un charisme qui s’incarne dans des traits communs, dénominateur parfois difficile à reconnaître dans la diversité des visages, des origines et des âges des spiritains en France aujourd’hui.

En ces quelques pages se précisent des accents d’une vie évangélique à l’écoute de l’Esprit-Saint, c’est-à-dire en dialogue continuel avec Dieu d’une part et avec nos contemporains d’autre part, seule manière de servir le projet de Dieu en ce monde et de l’ouvrir à des perspectives durables. « Comment servent les spiritains ? » aurait pu être un autre titre tant cette présentation montre à travers des manières d’être et de faire une spiritualité profondément incarnée.

Certes ce modeste écrit ne dira pas tout des spiritains et de notre riche histoire, mais il rappelle utilement que l’aventure missionnaire continue et s’il ouvrait la voie à de nouveaux dialogues entre vous et nous, il répondrait déjà à son objectif !

P. Marc Botzung, supérieur de la Province de France


Cette rubrique, déclinée en une série d’articles, est issue du livret « Spiritains – L’aventure missionnaire » publiée en février 2017 et disponible à la maison-mère au 30 rue Lhomond à Paris.

Avec les pauvres, changer les structures injustes de la société

Le spiritain partage les souffrances d’un monde nouveau en gestation Au Soudan du Sud, en Haïti ou dans une paroisse multiethnique de Baltimore ou de Charleroi : on trouve des spiritains dans des lieux où les inégalités et l’injustice engendrent la désespérance et parfois explosent dans la violence. Avec patience, en réseau avec d’autres, nous essayons …Lire la suite »

Aux périphéries de l'Eglise

Le spiritain va en priorité sur les lieux de fracture où l’humanité est malmenée. Selon la règle de notre fondateur, « nous sommes les avocats, les soutiens et les défenseurs des faibles et des petits, contre tous ceux qui les oppriment ». L’évangélisation des « pauvres » est notre but. Nous allons donc plus spécialement vers les peuples, les …Lire la suite »

Le spiritain fait son possible, car Dieu fait le reste

« Faites humainement, prudemment, tout ce qui doit être fait, et laissez à la Providence le soin du reste », conseillait le bienheureux spiritain Daniel Brottier, un des fondateurs d’Apprentis d’Auteuil. Pourtant engagé activement dans sa mission, le spiritain développe aussi une forme de passivité, qui consiste à laisser le Seigneur agir dans sa vie. Cette confiance …Lire la suite »

Le spiritain noue avec l'Esprit Saint une relation particulière et intime

« Soyez entre les mains de l’Esprit Saint comme un jouet entre les mains d’un enfant ; qu’il fasse de vous et en vous selon son bon plaisir », conseillait Libermann. De fait, les spiritains sont porteurs d’un enseignement sur la manière de se laisser guider, modeler, transformer par l’Esprit Saint. À ses premiers missionnaires engagés en …Lire la suite »

Entrer chez les spiritains, c'est sortir de l'ordinaire

« Agrandissez vos désirs », disait Libermann, deuxième fondateur de la Congrégation du Saint Esprit, à ses missionnaires. Car la vie avec Jésus est une vie à un niveau plus profond, plus intense. Se mettre à son écoute, se rendre disponible à ses appels, c’est sortir des ornières de l’habitude, ouvrir la porte à l’inattendu. Envoyés depuis …Lire la suite »

Le spiritain est un passeur de frontières

  Nous refusons de nous laisser arrêter par les frontières, qu’elles soient géographiques, sociales, culturelles… Notre charisme consiste à dépasser ces bornes, et à aider les autres à le faire. « Sortons, sortons, pour offrir à tous la vie de Jésus Christ ! » Cette exhortation du pape François résume l’une des dimensions majeures de notre vie : celle de …Lire la suite »

Le spiritain jette des ponts entre les Eglises

Notre vocation rend l’Église missionnaire. Souvent, les communautés chrétiennes ont tendance à se préoccuper d’elles-mêmes, à chercher à se fortifier d’abord elles-mêmes, avant de partir ensuite sur les chemins semer l’évangile. Nous savons au contraire que c’est dans l’expérience de sortir au service des autres que nous nous fortifions. Lorsqu’on prend soin des affaires de …Lire la suite »

Le spiritain est un apôtre et un missionnaire

  Notre spiritualité est tournée vers l’apostolat : elle nous engage à devenir apôtre, en imitant Jésus « envoyé par l’Esprit pour aller porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux captifs leur libération et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue, remettre en liberté les opprimés » (Luc 4, 18). En 1843, le Père Libermann écrivait …Lire la suite »

Check Also

Verre de l’amitié – soutien au Projet Tanzanie : dimanche 12 mars