Avec les pauvres, changer les structures injustes de la société

Elèves d’une école spiritaine en Ethiopie

Le spiritain partage les souffrances d’un monde nouveau en gestation

Au Soudan du Sud, en Haïti ou dans une paroisse multiethnique de Baltimore ou de Charleroi : on trouve des spiritains dans des lieux où les inégalités et l’injustice engendrent la désespérance et parfois explosent dans la violence. Avec patience, en réseau avec d’autres, nous essayons de parler des causes de l’injustice, de changer les structures de la société qui écrasent les pauvres. Comme le stipule notre règle de vie, notre mission d’évangélisation comprend « la libération intégrale de l’homme, l’action pour la justice et pour la paix et la participation au développement ».

A Antananarivo, Madagascar

Le spiritain rencontre le Christ à travers les pauvres

Sans doute trouve-t-on à la source de la vocation spiritaine la saine inquiétude de celui qui pressent que le jour où il sera présenté devant le Seigneur, ce dernier lui demandera : « Et toi, qu’as-tu fait pour tes frères les pauvres ? » Par la prière, le spiritain cherche en toute circonstance à reconnaître et à aimer le Christ dans les pauvres qu’il sert et place au centre de sa mission, conformément à l’enseignement de Jésus : « J’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi ! » (Matthieu 25, 35-36).

 

 

Baptême dans une paroisse multiculturelle au Blanc-Mesnil (93)

 

Check Also

Le spiritain apporte sa pierre à la construction du Royaume

Le royaume de Dieu est présent au milieu de nous chaque fois que des personnes …