La congrégation en bref

Les armes officielles de la Congrégation

 

Le logo moderne

 

Le logo de la Province de France
  • Nom officiel : Congrégation du Saint Esprit sous la protection du Cœur Immaculé de Marie. Les membres de la congrégation sont appelés Spiritains.
  • Abréviation : CSSp, abréviation du latin Congregatio Sancti Spiritus.
  • Qui sommes-nous ? Nous sommes une congrégation religieuse et missionnaire composée de prêtres, de frères et de laïcs associés.
  • Combien sommes-nous ? Environ 2600 dans le monde en juin 2016, répartis dans une soixantaine de pays.
  • Date et lieu de fondation : Paris, France, le 27 mai 1703 (jour de la Pentecôte) par un jeune avocat breton de 24 ans, Claude Poullart des Places (alors séminariste). En 1732 commence la construction de la maison-mère (rue Lhomond).
  • Notre devise : « Cor Unum et Anima Una » – un seul cœur et une seule âme (en référence aux premiers chrétiens, cf. Actes 4, 32)
  • Notre type d’organisation : la congrégation est dirigée par le supérieur général et son conseil à Rome, pour un mandat de 8 ans. Dans chaque pays où nous servons, il y a un supérieur majeur et un conseil. Nous vivons en communautés internationales.
  • Actuel supérieur général : père John Fogarty (irlandais), 24ème supérieur général élu le 11 juillet 2012 lors du chapitre de Bagamoyo (Tanzanie).
Les confrères participant au dernier chapitre général de Bagamoyo

 

Une histoire particulière en 3 temps…

1. En la fête de la Pentecôte, le 27 mai 1703, Claude François Poullart des Places (1679-1709) fonde à Paris le Séminaire du Saint-Esprit en vue de venir en aide aux étudiants pauvres qui voulaient devenir prêtres. Le séminaire, formant des « prêtres pauvres pour les pauvres », sera très vite chargé de fournir des prêtres pour les colonies d’Outre-mer.

2. Le P. François Marie Paul Libermann (1802-1852), alsacien d’origine juive, assisté de Frédéric Le Vavasseur, d’Eugène Tisserant (de mère haïtienne) et de  l’abbé Desgenettes, célèbre le 25 septembre 1841 la messe de fondation de la Société du Saint-Cœur de Marie à Notre-Dame des Victoires à Paris. Il s’agit d’une société de prêtres et frères religieux et missionnaires destinés à l’évangélisation des populations noires libérées de l’esclavage, en particulier dans les îles de St Domingue (Haïti), de Bourbon (La Réunion) et de Madagascar, puis en Afrique.

3. En 1848,  fusion du Séminaire du Saint Esprit avec la Société du Saint-Cœur de Marie. Le P. Libermann devient le 11ème Supérieur Général de la Congrégation du Saint-Esprit, qui prend un nouvel essor en Afrique continentale puis rapidement dans le monde entier. La dimension religieuse est accentuée, avec l’accent porté sur la vie de communauté, et un fort développement de la présence des frères.

Construction de la cathédrale de Douala (Cameroun) par les spiritains
(elle fut inaugurée en 1936)

Quelques grandes figures de spiritains :