Neuvaine avec Libermann (2018)

Les spiritains célèbrent chaque année le 2 février d’une manière particulière. Non seulement c’est la fête de la Présentation du Seigneur et la journée mondiale de la vie consacrée, mais c’est aussi le jour anniversaire de la mort du Père François Libermann, second fondateur de la Congrégation du Saint Esprit.

Le missionnaire s’engage dans la Congrégation seulement à la condition qu’il ait une vie de communauté. (Père Libermann)

Pendant les neuf jours qui viennent, nous sommes invités à réfléchir sur la vie de notre co-fondateur, le Vénérable Père Libermann. Nous chercherons à découvrir ce que le Saint-Esprit veut nous enseigner à travers sa vie et ses enseignements. Nous nous concentrerons sur l’appel que Dieu nous envoie comme communauté par rapport à notre ministère auprès des pauvres. Nous avons notre identité en tant que peuple appelé et rassemblé par l’Esprit-Saint avec un but : suivre et servir le seul Maître, Jésus. Aussi, la raison d’être de notre vie commune est divine, et ne vient pas d’une idéologie humaine. Cet arrière-plan fondamental est au cœur de notre partage, de notre soutien et de notre témoignage dans le monde.

Le Père Libermann est très clair à propos de notre appel à vivre en communauté quand il nous enseigne que “le missionnaire s’engage dans la congrégation seulement à la condition qu’il ait une vie de communauté”. C’est le Saint-Esprit qui rassemble, c’est lui qui crée et rend sa présence fructueuse en nous.

Au 21ème siècle, nous faisons face à la tentation de l’individualisme et nous avons deux options : ou bien suivre le standard de Jésus qui nous appelle à marcher ensemble comme une communauté de foi, ou bien aller chacun dans des directions différentes et vivre tout seul notre propre intérêt personnel. En tant que famille spiritaine, nous résistons à la tentation du confort ou de l’individualisme et nous disons avec notre fondateur : «Je suis déterminé à travailler sur le chemin que vous m’avez montré» (Père Poullart des Places).

Le Père Libermann nous a rappelé notre appel à vivre en communauté à travers tous ses écrits. Pendant les neuf prochains jours de la neuvaine, nous essaierons de prier et de réfléchir sur cet appel divin à renouveler notre zèle dans la vie de communauté en relation directe avec nos ministères. Nos ministères sont organisés à partir de la communauté, donc la communauté et nos ministères sont intimement reliés et ils s’entremêlent pour faire de nous ce que nous sommes. Aussi nous demandons pourquoi et pour qui nous sommes en communauté ?

9e jour : Une communauté en route vers la communauté eschatologique

En ce dernier jour de notre réflexion sur la vie de communauté, il est important de prier et de méditer sur la raison principale de notre vie commune. Nous sommes rassemblés par l’Esprit-Saint et pour l’Esprit-Saint, et rien ne peut être compare à la gloire que nous recherchons : la communauté eschatologique que Dieu a …Lire la suite »

8e jour : Une communauté pour le renouveau et la croissance inter-culturelle

La beauté de la communauté spiritaine, dès le départ, c’est le partage et la diversité qu’on peut trouver dans notre internationalité. Nos communautés sont donc un lieu de découverte, d’apprentissage, de croissance, de nouveauté et d’appréciation de la vie commune. Nous voyons la beauté dans chaque culture et nous cherchons à comprendre chaque culture comme …Lire la suite »

7e jour : Un communauté pour le dialogue religieux et inter-personnel

  Aujourd’hui, nous avons l’intention de réfléchir sur notre appel à la vie de communauté comme essentiellement un lieu de dialogue religieux et de relations inter-personnelles. Plus qu’avant, la religion est devenue la plus grande cause de désaccord, de guerre et de violance dans le monde. Proclamer nos opinions religieuses personnelles et nous y accrocher …Lire la suite »

4e jour : Une communauté pour la libération des prisonniers

La déclaration de Jésus et le but de sa mission dans l’évangile de Saint Luc 4, 18-19 est au centre de la vocation spiritaine : “L’Esprit du Seigneur est sur moi… Il m’a envoyé pour libérer les prisonniers…” Nous adoptons ces mots de Jésus et nous nous offrons au service des prisonniers. Souvent, dans les …Lire la suite »

3e jour : Une communauté dédiée aux pauvres

Nos communautés religieuses doivent être une source d’espoir pour les plus pauvres des pauvres. Nous sommes connectés à la source de vie, Jésus. En retour, nous devenons le puits de l’espoir où les pauvres peuvent aller boire. Nous suivons l’exemple des premiers disciples qui ont partagé leurs ressources, en nous assurant que les pauvres puissent …Lire la suite »

2e jour : Une communauté de prière

Nos communautés spiritaines sont les sources de la prière et de l’action. Nous ressentons constamment la présence de l’Esprit-Saint qui nous renforce et nous enseigne comment prier au-delà de ce qu’expriment les mots (Rm 8, 26). Alors que nous continuons à affronter les fragilités et les incertitudes des nombreux soucis d’aujourd’hui, l’Esprit-Saint apporte la fraîcheur …Lire la suite »

1er jour : Une communauté pour Lui

Ce qui rend notre communauté unique, c’est que nous sommes rassemblés par Lui et pour Lui. Notre vie de communauté n’est pas une fin en soi, elle doit diriger vers Jésus et porter des fruits d’amour envers les pauvres. Le Saint-Esprit nous a rassemblés comme une communauté de ses bien aimés disciples; il est donc …Lire la suite »