Le spiritain est un passeur de frontières

Tournée « de brousse » en pirogue sur l’Oubangui, en Centrafrique

 

Nous refusons de nous laisser arrêter par les frontières, qu’elles soient géographiques, sociales, culturelles… Notre charisme consiste à dépasser ces bornes, et à aider les autres à le faire. « Sortons, sortons, pour offrir à tous la vie de Jésus Christ ! » Cette exhortation du pape François résume l’une des dimensions majeures de notre vie : celle de partir à la rencontre des autres pour leur transmettre cette Bonne Nouvelle : ils sont aimés de Dieu, ils ont un prix inestimable à ses yeux, et le Seigneur croit en eux.

Dieu nous le révèle par sa Trinité : le bonheur, la plénitude résident dans l’exode de soi pour aller vers les autres. À l’image du Fils de Dieu, le spiritain apprend à sortir, autant que possible, de sa propre culture pour renaître à une culture différente. Par l’apprentissage de la langue, qui le fait devenir comme un petit enfant, le partage du mode de vie, de la nourriture, il s’efforce d’épouser le peuple près duquel le Seigneur l’envoie pour y donner sa vie.

 

Repas de fête au Vietnam

Check Also

Le spiritain apporte sa pierre à la construction du Royaume

Le royaume de Dieu est présent au milieu de nous chaque fois que des personnes …