Neuvaine avec Libermann

Les spiritains célèbrent chaque année le 2 février d’une manière particulière. Non seulement c’est la fête de la Présentation du Seigneur et la journée mondiale de la vie consacrée, mais c’est aussi le jour anniversaire de la mort du Père François Libermann, second fondateur de la Congrégation du Saint Esprit.

Cette année, nous nous préparons avec 9 jours de prière et de méditation inspirées par la spiritualité du Vénérable Père. Nous vous invitons à vous joindre à nous, pour goûter les bons fruits de ce grand formateur de missionnaires.

Nous mettre à l’écoute de nos fondateurs ce n’est pas revenir au passé, mais accueillir notre identité, réchauffer notre appartenance, la spiritualité qui nous inspire, pour nous dire aussi ce que nous espérons pour aujourd’hui et le temps à venir.

« La paix évoque l’harmonie, l’équilibre en soi et dans les relations, le calme, la sécurité, l’absence de stress et de conflits. Or la paix intérieure est vécue par Libermann dans des conditions peu favorables : maladie qui porte plutôt à l’inquiétude et à la dépression ; avenir compromis pendant une partie de sa vie ; responsabilités lourdes et activités multiples ; la mort tragique de ses premiers missionnaires, l’échec de certains projets (mission en Australie), des tensions entre des confrères ; il se heurte sans cesse à des contretemps et des obstacles de toutes sortes. C’est dans ce contexte défavorable, et sans doute à cause de cela, que Libermann va prendre le chemin de la confiance et de la paix » (préface du 9e jour).

9e jour : La paix dans les épreuves

  La paix évoque l’harmonie, l’équilibre en soi et dans les relations, le calme, la sécurité, l’absence de stress et de conflits. Or la paix intérieure est vécue par Libermann dans des conditions peu favorables : maladie qui porte plutôt à l’inquiétude et à la dépression ; avenir compromis pendant une partie de sa vie …Lire la suite »

8e jour : "Evangéliser les pauvres, voilà notre but..."

  « Il semble évident que le mystère dans lequel ont été introduits et Poullart des Places et Libermann est celui du Christ pauvre ; l’oeuvre à laquelle ils ont été destinés est l’évangélisation des pauvres : « Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres ». (Amadeu Martins en introduction à un article intitulé « Poullart des …Lire la suite »

7e jour : Eucharistie et communion fraternelle

  Lorsque, dans une communauté ou une équipe pastorale, naissent des tensions ou des désaccords sur les orientations d’un projet ou les moyens de le mettre en oeuvre, il est bon de revenir à ce qui fonde la vie ensemble et permet de dépasser les dissensions. L’Eucharistie prend alors tout son sens : « Signe d’unité, …Lire la suite »

6e jour : Franchir des frontières

  Aujourd’hui les religions sont vues par beaucoup comme sources de divisions et les identités s’affirment les unes contre les autres. Or la mission nous appelle à participer à une rencontre effective entre les hommes de différentes cultures, à entrer en dialogue avec les croyants d’autres religions, à construire notre identité dans l’ouverture aux autres. …Lire la suite »

5e jour : Disponible quand Dieu fait signe

  Le terme « fragile » est devenu un lieu commun de notre vocabulaire spiritain au cours des dernières années. Nous parlons volontiers dans la Congrégation de « circonscriptions fragiles », de « communautés fragiles » et même de « confrères fragiles » ! La congrégation a connu « bien des moments de faiblesse au cours de son histoire ». L’expérience de notre pauvreté et …Lire la suite »

4e jour : L'annonce d'une visitation

  La congrégation du Saint-Esprit a été placée « sous la protection du Cœur Immaculée de Marie ». Libermann nous donne Marie comme modèle de « la perfection du missionnaire ou de l’état apostolique » par sa docilité à l’Esprit Saint et son zèle apostolique (Lettre à Dom Salier, NDII, 153 ; RVS 5). Pourquoi partir si nous n’avons …Lire la suite »

3e jour : Diversité des dons mais le même Esprit

  La congrégation, toujours plus diversifiée, internationale et multiculturelle a besoin, pour sa mission, de communautés qui soient des lieux où les diversités ne font pas peur et où se cherche une communion « qui peut inclure et valoriser nos différences ». (Lettre du Supérieur Général, Pentecôte 2013). Nous ne pouvons le réaliser sans l’Esprit de Pentecôte …Lire la suite »

2e jour : Rassemblés par un appel

  L’identité de Jésus et sa mission de Serviteur s’est dévoilée à son baptême, dans la voix du Père et l’effusion de l’Esprit. Il entend la Parole du psaume (Ps 2) et du prophète (Is 42, 1-7) dans la bouche du Père qui s’adresse à lui de manière unique. Il est le Fils bien-aimé du …Lire la suite »

1er jour : "il a révélé en moi son Fils"... Ga 1,16

  Libermann a fait un récit de sa « conversion » à M. Gamon, un sulpicien, qui l’a noté aussitôt après l’avoir entendu. Ce texte est bien connu. Dans le Commentaire de St Jean, en méditant sur l’aveugle-né et particulièrement sur le moment où Jésus lui révèle son identité, le P. Libermann fait une relecture …Lire la suite »