Aux périphéries de l’Eglise

Le spiritain va en priorité sur les lieux de fracture où l’humanité est malmenée. Selon la règle de notre fondateur, « nous sommes les avocats, les soutiens et les défenseurs des faibles et des petits, contre tous ceux qui les oppriment ».

L’évangélisation des « pauvres » est notre but.

Nous allons donc plus spécialement vers les peuples, les groupes et les personnes qui n’ont pas encore entendu le message évangélique ou qui l’ont à peine entendu, vers ceux dont les besoins sont les plus grands et vers les opprimés. Nous acceptons aussi volontiers des tâches pour lesquelles l’Église trouve difficilement des ouvriers.

La communauté spiritaine de Mobaye (Centrafrique) en visite pastorale dans un camp de réfugiés centrafricains au Congo voisin

 

Check Also

Être spiritain… prêtre-éboueur

Assis Tavares, jeune spiritain originaire du Cap-Vert, a été envoyé en mission au Brésil. Il …