Le spiritain jette des ponts entre les Eglises

Liturgie en rite Ethiopien à Addis Abeba

Notre vocation rend l’Église missionnaire. Souvent, les communautés chrétiennes ont tendance à se préoccuper d’elles-mêmes, à chercher à se fortifier d’abord elles-mêmes, avant de partir ensuite sur les chemins semer l’évangile. Nous savons au contraire que c’est dans l’expérience de sortir au service des autres que nous nous fortifions. Lorsqu’on prend soin des affaires de Dieu, Dieu prend soin des nôtres !

Les spiritains peuvent embrasser plusieurs missions dans plusieurs pays au cours de leur vie missionnaire. Aujourd’hui, la mission ne consiste plus à partir d’une Église établie vers une Église en développement, mais il s’agit de participer à la catholicité (universalité) de l’Église. Les communautés qui envoient sont aussi celles qui accueillent des missionnaires. Elles reçoivent les richesses les unes des autres.

Les spiritains s’efforcent ainsi de jeter des ponts entre les Églises, de faire circuler l’esprit de chacune d’entre elles, pour rappeler que nous ne sommes jamais complets sans les autres.

Spiritains à Taïwan : visite d’un temple taoïste

Check Also

Le spiritain est un passeur de frontières

  Nous refusons de nous laisser arrêter par les frontières, qu’elles soient géographiques, sociales, culturelles… …