Veillée de prière pour les vocations missionnaires

Quelques bancs sur des tapis. Des bougies éclairant une pirogue. Et sur un écran le ton de la veillée : « engagés pour la mission ». Le décor était en place. Les musiciens aussi. Nous allions prier pour les vocations missionnaires.

Du fond de la chapelle de la maison-mère des spiritains arrivent des frères et des sœurs pour partager ce moment de communion, et de joie ! Trois confrères vont s’engager définitivement dans la congrégation demain. Ils deviendront aventuriers de l’Esprit Saint.

Actions de grâce, de louange, avec de grands moments de recueillement et plus inattendus dans la chapelle… des applaudissements. Au son du piano, d’une guitare, d’un accordéon, d’un violon et de percussions. La chapelle est remplie de toutes les nations et de tous les âges.

La prière fut ponctuée de récits de rencontre avec le Seigneur, de la façon singulière avec laquelle chacun a répondu à l’appel discret de Dieu.

Elke, sœur spiritaine le nomme « léger bruissement inattendu » et témoigne de l’importance des guides pour éclairer le chemin de la vie consacrée.

Veille de son engagement pour toujours dans la congrégation, Mathieu nous parle du Royaume à construire dans un esprit de fraternité. Il relit son expérience de volontariat aux Philippines, « découverte de la richesse des rencontres interculturelles ». Il cherche à répondre « au projet d’amour fou auquel Dieu veut que l’on participe. »

Pour Florian, repenser aux personnes qui ont guidé ses pas vers la prêtrise, c’est réécouter les mots de l’évêque de Reims le jour de sa confirmation : « Je te souhaite d’avoir deux grandes oreilles au niveau du cœur, c’est là que ça se passera. » A Madagascar, en volontariat DCC il découvre son appel à la mission et non au ministère sacramentel dans son diocèse. « J’ai besoin de plus de concret », nous confie-t-il. D’où cette nouvelle dimension de la vie religieuse qui s’ouvre dans son cœur, le portant vers les spiritains.

Estelle et Daniel, laïcs associés spiritains se sont mis à la disposition de la communauté et ne se seraient jamais cru capables de leurs actions avec les Apprentis d’Auteuil sans la grâce du Seigneur.

Wilfred nous fera rire par ses histoires telles des paraboles, reconnaissant derrière son sourire : « J’ai peur ce soir car il s’agit de monter dans la barque et je ne sais pas nager. » Mais comme nous dit le chant Prenons le large vers l’autre rive avec Jésus, il sera accompagné. Le Seigneur ne lâchera pas sa main.  « Il y a beaucoup d’inconnu mais il faut faire confiance. Quitter ses zones de confort pour répondre à l’appel ».

Les spiritains œuvrent en toute humanité, au contact des plus pauvres et en communauté. Mathieu, Wilfred, Florian, et José (qui lui a prononcé ses vœux définitifs au Portugal ce 8 septembre) deviennent missionnaires pour témoigner de sa Parole, pour aimer ceux que l’on rencontre en mission et être aimé d’eux. Nous prions pour eux.

Estelle Grenon

Check Also

Veillée de Prière « En marche vers Noël »

Le temps de l’Avent est un temps de ferveur, de salut, de paix et de …