Soirée communautaire avec l’abbé Philippe Grebalet, Alindao, République Centrafricaine.

DSC_0931
L’abbé Philippe Grebalet

Ce lundi, 10 novembre, notre communauté du scolasticat (« rue Erasme ») a eu la visite de Philippe Grebalet, prêtre diocésain centrafricain, actuellement en année sabbatique à Paris.

Le lien entre notre congrégation missionnaire et l’Eglise en République Centrafricaine est bien fort : ce sont les spiritains qui avaient commencé à évangéliser le pays au cœur du continent, qui ont posé les fondations d’une Eglise locale et qui rendent, aujourd’hui encore, témoignage de la Bonne Nouvelle.

Depuis presque deux ans la population centrafricaine souffre grièvement d’une rébellion sanglante qui ne veut pas arriver à sa fin.

L’abbé Philippe partage avec nous ce qu’il a vécu pendant de longs mois :

« 24 janvier 2013. A 19h13 nous avons vu les phares allumés devant notre presbytère. Je suis parti avec Abiba et Julienne vers le presbytère, en ce temps les rebelles ont déjà pris l’abbé Alain… Il a été conduit dans sa chambre, ils ont pillé, l’ont conduit à son bureau de Caritas, ils ont pillé, ils l’ont agressé avec une blessure derrière son oreille… A leur retour c’était mon tour, en voulant me ligoter, ils m’ont conduit chez moi et j’étais seul avec eux loin des autres. Sur la route ils m’ont donné le premier coup de crosse dans le dos et après le deuxième coup encore dans le dos. Devant ma porte je me suis retrouvé avec les couteaux au cou. Ils ont pillé chez moi, ils ont fini par prendre ma voiture. Ils ont réussi leur coup et sont partis avec leur butin dans la nuit du 24… »

La situation au pays est toujours très tendue, personne ne peut prédire l’avenir. Malheureusement, dans la plupart des médias occidentaux, le conflit meurtrier est représenté comme une « guerre de religions » entre musulmans et chrétiens. L’abbé Philippe a bien insisté que ce n’est pas une guerre de religion. C’est plutôt la prise en otage de la population par des groupes armés qui instrumentalisent les appartenances religieuses pour leurs buts politico-militaires.

CIMG4093
Croix au sanctuaire de Pengue, diocèse d’Alindao

Olaf Derenthal cssp 

 

Confions la Centrafrique à Celui qui a dit :

« Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. »

 

 

 

 

Check Also

Veillée de prière pour les vocations missionnaires

Quelques bancs sur des tapis. Des bougies éclairant une pirogue. Et sur un écran le …