Rentrée du Foyer Poullart des Places

Accueillis par Miryam, laïque associée spiritaine, nous nous sommes rendus dans la charmante ville médiévale de Beaugency. Grâce aux journées du patrimoine, nous avons ainsi pu visiter son abbatiale, sa tour de César et son donjon. C’est ensuite à quelques kilomètres de là, dans le village de la Ferté-Saint-Cyr que, toujours guidés par Miryam, nous avons pu visiter la maison natale du P. Brottier, l’occasion de découvrir son parcours, son engagement missionnaire, son héroïsme pendant la grande guerre ainsi que sa foi en la Providence pour développer l’Oeuvre d’Auteuil.

Accueillis pour la nuit dans une magnifique propriété solognote, le ventre bien rempli grâce à l’intendance de deux d’entre nous, Antoine et Jean, nous avons pu prendre le temps d’échanger sur notre projet de vie en foyer, pour favoriser tant notre réussite académique que pour approfondir notre vie fraternelle et spirituelle. Célébrée par le P. Lombart, la messe du dimanche matin dont l’évangile nous invitait à pardonner 70 fois 7 fois, était à cet égard éclairante sur l’importance du pardon dans la vie communautaire. Le weekend s’est terminé par une visite de la Basilique royale de Clery et du Château de la Ferté-Saint- Aubin, où nous avons trouvé la nouvelle mascotte du foyer, baptisé Dany, en l’honneur du P. Brottier. C’est bien soudés et motivés pour l’année qui s’amorce, en ayant décidé de baptiser notre promotion du nom de Miryam par gratitude pour son excellent accueil, que nous avons finalement pris la route du retour vers Paris.

Théophile

Quelques orientations de notre vie ensemble ont été partagées avec la communauté spiritaine lors de la prière de préparation au 2 octobre, fête du fondateur des spiritains :

1- Partager ses compétences et ses savoir-faire. Savoir être attentif aux besoins des autres. Par exemple, quand Sébastien doit rédiger une présentation, il peut demander conseil à Théophile, sauf quand Théophile est à deux jours de son concours.

2- Accomplir les tâches de service non pas pour obéir à une règle mais par amour pour les autres et en recherchant la sanctification dans le quotidien. Par exemple, remettre l’aspirateur dans sa niche sur le palier du second étage, ou bien nettoyer le fond de l’évier, non par devoir, mais par amour pour le prochain utilisateur.

3- S’ouvrir à ceux qui ne partagent pas nécessairement notre foi et nos valeurs. Par exemple servir le petit déjeuner aux personnes de la rue avec la Conférence Saint Vincent de Paul Jeunes de Saint-Étienne du Mont.

4- Savoir s’écouter et se parler dans un esprit bienveillant. Par exemple, découvrir des talents de cuisinier chez celui qui fait claquer la porte d’entrée toutes les nuits en rentrant tard, ou bien lire ensemble un évangile et partager ce que chacun a entendu.

5- Se soutenir dans la prière mutuelle. Par exemple, en préparant ensemble ce temps de prière pour la neuvaine, ou en célébrant la messe ensemble tous les mois dans l’oratoire du père Libermann.

Les attentes partagées et l’accord sur des points concrets de la vie ensemble nous ont permis de poser un cadre pour notre vie ensemble, afin d’atteindre nos objectifs : la réussite dans nos études, le soutien mutuel, l’approfondissement de notre vie de foi. Parmi les attitudes qui favorisent la charité mutuelle, celle qui nous a semblé fondamentale est … la bienveillance en actes et en paroles. Si nous évitons la critique les uns des autres, nous favorisons l’humilité et la confiance mutuelles qui permettent de parler de nos fragilités, de partager nos questions, et même notre cheminement spirituel.

Check Also

Le noviciat est au complet

  Cette année comme les précédentes, le noviciat européen de Chevilly-Larue a une tonalité très …