Rencontre des jeunes spiritains de la province de France à la Ferté St Cyr

Tous les étudiants spiritains de la province de France (soit trois postulants, deux novices et un scolastique) se sont retrouvés en mai dernier autour du père provincial pour quelques jours de détente, de partage et de réflexion à la Ferté St Cyr, petit village de Sologne perdu dans les bois, où est né le bienheureux Daniel Brottier.

L'église de la Ferté, où a été baptisé le petit Daniel Brottier
L’église de la Ferté, où a été baptisé le petit Daniel Brottier
Toute l'équipe autour du bienheureux Daniel Brottier (c'est le provincial qui prend la photo)
Toute l’équipe autour du bienheureux Daniel Brottier (c’est le provincial qui prend la photo)

Nous avons été chaleureusement accueillis par Paul et Sylvie Kamba, associés spiritains en charge de l’animation du petit musée et de l’accueil des groupes qui viennent découvrir le village du bienheureux missionnaire unanimement salué pour son oeuvre à la tête de la Fondation des Apprentis d’Auteuil.

Les échanges n’ont pas manqué, notamment autour de la question des finances, à la fois au niveau de la communauté (comment vivre le mieux possible le vœu de pauvreté) qu’au niveau de la province : quels sont les ressources de la congrégation, comment gère-t-elle son patrimoine, et quelles sont les perspectives d’avenir ? On se rend vite compte que sans les dons, nous ne pourrions pas vivre, même si le patrimoine peut sembler important et qu’il permet encore certaines marges de manœuvre quand il s’agit de fonder une nouvelle communauté, ou bien de participer financièrement à la mission des circonscriptions « nouvelles » du sud.

Ont été évoqué aussi longuement les nouveaux profils des jeunes d’aujourd’hui attirés par la vie religieuse : ce n’est pas comme il y a 50 ans ! Nous vivons avec notre époque et par conséquent la formation spiritaine s’adapte également : les effectifs ont certes baissé mais les attentes sont hautes. On note notamment, plus que chez nos aînés le besoin de faire communauté et de prendre le temps de la prière, de la vie intérieure.

Nous avons aussi profité du beau temps et du site agréable pour cuisiner (chacun s’y est mis, même le provincial), visiter (château de Chambord), chanter (accompagnés par le violon et l’accordéon ne nos confrères musiciens) prier et célébrer ensemble l’ascension. Sans oublier bien sûr la visite à la maison natale de Daniel Brottier, figure spiritaine qui nous a accompagnés tout au long de cette rencontre.

Discussion autour d’un apéro, dans le jardin de la maison de la Fondation d’Auteuil à la Ferté St Cyr

 

 

Check Also

Du champagne à la vanille

Le 24 juin 2018, en la cathédrale de Reims, le frère Florian RENAUD, spiritain, a …