Engagements définitifs dans la congrégation

Ce 9 septembre 2017, mon neveu Mathieu prononce ses vœux perpétuels à Paris dans la congrégation du St Esprit. Au même instant, ma petite nièce Laurane célèbre son mariage avec Timothée, près de Toulouse. Pour eux et ceux qui les accompagnent, c’est une fête de l’Amour.

Célébration des vœux

Wilfred, Mathieu, Florian sont entourés de leurs frères spiritains, leur famille proche, leurs amis venus de tous les horizons : un rassemblement universel pour cette célébration remplie de joie, de fraternité, d’émotion.

La joie éclate dans la musique (orgue, violon, guitare, flûte, percussions…), elle éclate aussi dans les chants repris à pleine voix et à plein cœur, et dans les lectures : « Eclatez en cris de joie…(Isaïe ) », elle éclate enfin sur les visages et dans les applaudissements.

La fraternité est bien présente ; ce ne sont plus des étrangers qui se côtoient mais des frères : le geste de paix en témoigne et cette fraternité sera aussi palpable dans les échanges de la soirée qui suivra la célébration.

L’émotion saisit chacun, quand Wilfred, Mathieu, Florian répondent «  me voici » à l’appel de leur nom, quand ils expriment leur désir profond : « La vie religieuse est pour nous un chemin de liberté en communauté, pour participer à l’avènement du Royaume de Dieu : royaume d’amour, de paix et de justice, de vie et de joie qui met l’homme debout »… Émotion lors de la prostration durant l’invocation des saints et, après les vœux, l’accolade, ô combien chaleureuse.

Fête de l’Amour

Pourquoi « fête de l’Amour » ? Car c’est l’Amour qui transparaît en chacun, qui illumine toute la journée, qui anime chaque parole, chaque geste.

  • Amour de Dieu pour l’homme. Au cours de la célébration, on le proclame dans l’Evangile, dans l’alléluia, et Marc dit à chacun des profès : « Je te confie à l’Amour du Seigneur »
  • Amour de l’homme pour Dieu. Wilfred, Mathieu, Florian ont entendu l’appel. Pendant des années, ils ont expérimenté la vie en communauté spiritaine, en France et ailleurs. Ils ont longuement prié, réfléchi et ont décidé de s’engager sur le chemin de cet Amour.
  • Amour entre les hommes. Au cœur de la communauté spiritaine, l’Amour circule sans cesse : des hommes si différents de race, de culture, d’éducation vivent ensemble, se respectent, s’apprécient, voient dans l’autre un frère. Wilfred, Mathieu, Florian ont déclaré : « Nous disons notre désir d’une vie religieuse en communauté fraternelle… d’une mission orientée vers le service des pauvres et des petits. »

Profession perpétuelle

Pour moi, c’est avant tout un engagement envers Dieu pour annoncer sa bonne nouvelle et faire avancer son Royaume, se faire serviteur comme le Christ auprès de ses frères, avec l’aide de Dieu par la prière et la vie fraternelle en communauté… Wilfred, Mathieu, Florian font profession au sein de la congrégation, ils ne sont donc pas seuls, leurs frères spiritains sont là aussi pour les aider. Prononcer des vœux, c’est se donner entièrement, dans une totale confiance pour avancer sur un chemin de Vie avec ses joies, ses difficultés, ses peines… sous la conduite de l’Esprit.

Il est merveilleux de constater que, depuis des siècles, des hommes se succèdent ainsi au cœur de l’Eglise, au service d’une Mission universelle, pour être « signes » et « témoins de l’Amour de Dieu ».

Et je repense à Laurane et Timothée qui viennent de s’engager également dans une vie d’amour, peut-être que parmi leurs futurs enfants, un fils saura répondre à l’appel de Dieu, pour prendre la relève de Mathieu… Pourquoi pas ?

Que l’Esprit agisse en chacun.

Annick Boulanger

De gauche à droite : Manuel Bumba, Francis Weiss, Wilfred Agyiga, Marc Botzung, Marie Thellier, Mathieu Boulanger, Emmanuel Meaudre, Florian Renaud, Winfred Akakpo

 

Check Also

Veillée de Prière « En marche vers Noël »

Le temps de l’Avent est un temps de ferveur, de salut, de paix et de …