Première sortie autonome du « Spirit of St Paul »

Ça y est ! Notre pirogue a reçu son nom : le « Spirit of St Paul », en référence aux deux confrères spiritains initiateurs de ce beau projet : Paul Vergnaud et Paul Ronssin ; au célèbre « Spirit of St Louis », l’avion dans lequel Charles Lindbergh a été le premier à relier New-York à Paris sans escale en 1927 ; mais aussi pour se placer dans l’Esprit de la Mission, avec notamment la référence au dernier voyage mouvementé de Paul en Méditerranée qui est relaté dans Actes 27. Bref, tout un programme pour une pirogue qui a un bel avenir devant elle ! Et c’était aussi la première fois aujourd’hui que le constructeur et capitaine habituel, Paul, était absent et nous avait laissé la main, avec moult recommandations. Il y avait donc dans l’air la petite appréhension de voler de ses propres ailes… mais suivant les conseils de Paul, rien n’a été laissé au hasard. Voici l’équipage, entièrement spiritain, de cette sortie : Jean-Pascal, armateur en tant que responsable de la Pastorale Spiritaine des Jeunes, au poste de brigadier, Mathieu, « sobrécargue » et barreur, Krzysztof, sous-maître des novices et matelot, Dino et Atanasio, novices et matelots.

Après un bon départ sous les auspices de l’Esprit d’aventure, nous avons été confrontés un peu avant Villennes à une forte averse, mais qui n’a pas vraiment douché notre enthousiasme. Arrivés à la pointe de l’île, nous sommes remontés à contre-courant avec difficulté : la Seine était très haute et un fort courant (avec des vagues) charriait régulièrement des bouts d’épaves et autres ordures éparses. Arrivés à l’embouchure du petit bras qui sépare l’île de Villennes de l’île de Migneaux, décision fut prise de tenter la remontée par le petit bras par où nous étions arrivés. Le soleil étant revenu, nous déjeunâmes au club d’aviron désert, qui nous a permis d’essuyer le grain suivant en restant bien au sec. Pour la suite du parcours, Jean-Pascal a pris la barre et a mené le « Spirit of St Paul » à bon port. La remontée ne fut pas sans effort, à cause du courant, mais tous les participants furent ravis de cette sortie, et purent rendre grâce pour ce beau moment passé ensemble.

Extrait du journal de bord

Check Also

Du champagne à la vanille

Le 24 juin 2018, en la cathédrale de Reims, le frère Florian RENAUD, spiritain, a …