Ose la découverte !

Qui es-tu ?
Je m’appelle Eddy je suis originaire de Martinique, j’ai 31 ans et suis actuellement novice au noviciat européen de Chevilly-larue.

Comment as-tu connu les spiritains ? Quelles ont été tes premières impressions ?
Je les ai toujours connus. Trois des quatre curés qui ont desservi les paroisses que j’ai fréquentées de 0 à 21 ans étaient spiritains. Je ne peux donc parler d’une première impression mais davantage d’une impression générale. Celle d’avoir rencontré des hommes qui venaient parfois de loin mais qui s’évertuaient à habiter l’existence d’un peuple. Ils étaient tout simplement « là » et « là avec ». À la paroisse mais encore sillonnant les ruelles de Fort de France lorsqu’ils effectuaient des courses ou des formalités administratives.

Quel est ton lien actuel avec la famille spiritaine ? Comment en es-tu arrivé là ?
Il y a un peu plus de 3 ans, après avoir effectué le cycle de philosophie au grand séminaire d’Issy-les-Moulineaux, submergé par le désir de devenir missionnaire. J’ai frappé à la porte de cette famille et elle m’a ouvert. Aujourd’hui me juge t-elle apte à prendre part à sa vie missionnaire ? Ai-je trouvé ma place en son sein ? Entrer au noviciat en septembre 2014 signifiait pour moi prendre les moyens de répondre à ces questions, et j’y travaille encore.

D’après toi, quelle est la mission des spiritains en France et à l’étranger aujourd’hui ?
Les spiritains sont à mon sens des religieux apostoliques, qui tout en s’intéressant au sort de tous les hommes, se dévouent tout particulièrement aux personnes marginalisées. Le cœur de leur mission en France ou ailleurs consiste à vivre l’évangile aux lieux où ils sont envoyés.

Comment comptes-tu prendre part à cette mission ?
Aujourd’hui en me formant et cela sérieusement. Demain au moment de l’envoi, en prenant en communauté ma part de cette activité missionnaire qui dans ce dynamisme créatif suscité par l’Esprit, m’entraînera certainement à découvrir des gens, des lieux et des langues qui me sont encore inconnus pour que la fraternité et l’Église progressent.

Que dirais-tu à un jeune adulte curieux de découvrir la famille spiritaine ?
Viens et vois par toi-même ! Dans cette maison tu rencontreras certainement des baroudeurs, des intellectuels, des spirituels, des artistes mais aussi et surtout à travers eux celui qui donne sens à cette œuvre : « Jésus-Christ ». Ose cette découverte – elle vaut son pesant d’or.

Depuis cet entretien recueilli en mai 2015, Eddy a fait profession religieuse dans la Congrégation du Saint Esprit, et poursuit sa formation de jeune religieux dans la communauté de Paris, en étudiant au Centre Sèvres.

Check Also

Le noviciat est au complet

  Cette année comme les précédentes, le noviciat européen de Chevilly-Larue a une tonalité très …