Les spiritains accueillent des réfugiés

Arman

« Ils sont arrivés? Quand est-ce qu’ils arrivent? » Nous étions le 15 décembre, et il ne s’agissait pas encore des Roi Mages… quoi que !

Notre communauté spiritaine de la rue Lhomond (Paris V) se préparait depuis déjà quelque temps à accueillir deux personnes réfugiées, dont les démarches administratives ainsi que l’insertion socio-culturelle sont soutenues par l’association Welcome, laquelle émane de JRS : Jesuit Refugee Service.

Depuis quelques mois, certains membres de la communauté avaient souhaité aller au-delà des déclarations de solidarité et des réserves sur la difficulté d’accueillir chez nous. Le petit comité s’était réuni 3 ou 4 fois, en explorant plusieurs possibilités, jusqu’à ce que la proposition d’accueil de réfugiés pour une courte durée, et la garantie de soutien par les référents de Welcome, emporte l’assentiment de tous.

Mohamad et Arman ont environ 30 ans. Ils arrivent le 17 décembre pour le dîner. J’ai du mal à m’imaginer comment ils perçoivent notre immense salle à manger, notre communauté d’hommes de toutes les couleurs. Heureusement, ils parlent un français impeccable, et tout le monde peut leur dire un petit mot sympa, jusqu’à ce que les conversations de table se prolongent au fil des jours. Leur intégration a anéanti nos craintes, et dépassé nos espoirs ! À vrai dire, tant leur parcours et leurs engagements à l’extérieur que leur simplicité et leur esprit de service nous inspirent.

Mohamad est Kurde Irakien musulman, professeur de droit, militant des droits de l’homme, ce qui l’a obligé à fuir son pays où se trouvent encore ses parents, tandis que ses frères et sœurs sont réfugiés en Turquie. Depuis plusieurs mois sans nouvelles et sans possibilités de contact avec ses parents, il est terriblement inquiet. Mohamad est bénévole dans une association qui aide juridiquement les migrants de la « Jungle » de Calais. Il s’y rend tous les dimanches. Il espère préparer un doctorat en droit dès que son statut aura été reconnu.

Arman est Afghan, lui aussi musulman. Sa famille est toujours dans le nord de l’Afghanistan, il est en contact avec eux. Arman est bénévole dans une association et donne des cours de … français à des Afghans réfugiés en France. Il est micro-biologiste, et espère reprendre ses études : il semble attendu dans une université française dès que son statut sera officiel.

Nous avons passé Noël avec deux mages d’orient, deux frères. Dans quelques jours, après avoir déposé des cadeaux que nous n’avons pas fini d’ouvrir, ils repartiront « par un autre chemin », pour être hébergés dans une nouvelle famille d’accueil. Dommage, ils avaient toutes les qualités pour devenir spiritains ! Nous leur souhaitons « bonne route », revenez nous voir. Et nous attendons les deux prochains visiteurs : « Quand est-ce qu’ils arrivent ? »

 


Seigneur,
Tu es plein de miséricorde pour toute personne,
de toute culture et de toute nation.
Chaque personne est ton enfant bien-aimé.

Dans ta miséricorde
Tu ne vois pas d’abord nos limites, nos difficultés, nos refus.
Mais tu crois en notre capacité d’aimer,
et de nous découvrir frères et sœurs.

Tu crois en notre capacité
de vivre ensemble, dignement,
dans la paix, la justice et la fraternité.

Façonne-nous par ta miséricorde et ta tendresse.
Aide-nous à dépasser nos peurs,
et nos refus de nous ouvrir à l’autre.

Apprends-nous à nous laisser toucher par la vie de nos frères et sœurs.
Ouvre nos cœurs pour aimer.
Ouvre nos mains pour construire des ponts, et non pas des murs.
Ouvre notre intelligence pour inventer le monde de demain :
un monde où chacun trouvera sa place :
un toit, du pain, un travail,
un geste de fraternité à partager,
un mot d’espérance à échanger
en reflet de TOI qui es amour et miséricorde !

Pape François – Journée mondiale du migrant et du réfugié (17 janvier 2016)

 

Check Also

Du champagne à la vanille

Le 24 juin 2018, en la cathédrale de Reims, le frère Florian RENAUD, spiritain, a …