Le confinement, vu par père Canice Agusi

Chers Jeunes, Chers Frères et Sœurs, Je partage avec vous ma petite réflexion concernant ce que nous vivons en ce moment. Rappelez-vous de l’Évangile du jour du commencement de Carême – Le Mercredi des Cendres – lorsque l’Église dans sa sagesse nous a présenté les trois piliers de Carême : La Prière, Le Jeûne et L’Aumône. Commençons avec La Prière, la recommandation de Jésus est « Mais toi, quand tu pries, retire – toi au fond de ta maison, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais en secret : il te le revaudra.» L’action qui peut nous intéresser ici c’est le fait de se retirer. Quelqu’un dirait « mais nous nous sommes déjà retirés chez nous depuis ce moment de confinement.» Malheureusement, être confiné ne veux pas dire se retirer. On peut être confiné, sans se retirer. Très simple ; être confiné est une action imposée or se retirer est une action volontaire.

Se retirer

Jésus nous invite à la dernière – à se retirer. Comment se retirer ? Le vrai sens de se retirer pendant une prière, c’est d’éviter toute sorte de distractions pendant la prière. Comme vous savez, selon le Catéchisme de l’Église Catholique, « La prière, est un dialogue avec Dieu », voilà pourquoi ça exige une concentration sans détour. Autrement dit, pendant ce confinement, il nous faut une discipline nécessaire pour suivre une Messe grâce aux médias ; un moyen provisoire, qui nous permette de communiquer avec Dieu dans la prière. Étant provisoire, le principe de Ecclesia Supplet nous rend toutes grâces nécessaires. En effet, ce qui est recommandé c’est que les Messes, aussi toutes les célébrations liturgiques relayées pour notre participation active pendant ce moment de crise sanitaire ; soient suivies « En Direct », et que pendants ce moment, il n’est digne de faire autre chose, qui peut constituer une distraction entre soi-même et Dieu.

Distrait ou attentif au Christ

Différente sorte de distractions peux surgir vu qu’on n’est pas physiquement présent dans un lieu sacré – l’Eglise, la Chapelle, le Sanctuaire, l’oratoire, etc. ; mais au confort de chez soi, devant la télévision, l’ordinateur, ou le portable pour suivre une émission liturgique. On doit se méfier des pop-ups, et des notifications non-impérieux, qui demandent nos attentions, pendant une célébration en direct. Les réseaux sociaux ne nous épargnent pas de cette tentation dite distraction.

Carême offert à Dieu


Heureusement qu’on est habitué à la discipline de ne pas décrocher son téléphone pendant la Messe dans l’Église, la Chapelle, l’Oratoire, etc., donc il ne faut non plus le faire pendant « une Messe En Direct » dans le confort de chez soi. De plus, ce n’est pas un bon geste de respect pendant ce moment de dialogue et de rencontre avec Dieu, de boire, de grignoter, de cuisiner ou de manger en effectuant cette prière dite – « la Messe En Direct » Il y a souvent cette tentation d’agir autrement vu qu’on n’est pas dans un lieu de culte, mais chez soi. Cette tentation nous fait réfléchir davantage sur la différence entre « le confinement » et « se retirer ». Que le Seigneur accorde à son peuple la grâce de se retirer effectivement en profitant de ce moment de Confinement qui se jumelle avec notre Carême… Amen.

Père AGUSI Canice CSSp. Paroisse Bx. Frédéric OZANAM, Maurepas Rennes. Aumônier des étudiants, Villejean Rennes.

Check Also

« Parler va leur faire du bien » Manuel, spiritain, psychologue auprès des Apprentis d’Auteuil

Psychologue au foyer Maximilien Kolbe à Boulogne, lieu de vie de 46 jeunes de 14 …