Frères pour être témoins du Christ

La prostration pendant la litanie des saints
La prostration pendant la litanie des saints

Samedi 5 septembre dernier s’est déroulée dans la chapelle de la maison-mère de la Congrégation à Paris la célébration des vœux définitifs, aussi appelée « consécration à l’apostolat », pour nos frères Olaf (allemand), Dismas et Calvin (tanzaniens). 

La chapelle était plus que remplie et l’émotion était palpable pendant la célébration, qui marque l’engagement définitif dans la Congrégation, à l’issue de la période de vœux temporaires. C’est également la fin de la formation initiale, mais comme l’a rappelé le provincial, c’est aussi le début de la formation continue, car on ne peut s’arrêter d’apprendre, de perfectionner ses compétences pour la mission, et de grandir dans la découverte de Dieu.

C’est un engagement qui demande du courage, de la confiance et l’aide de Dieu. C’est pour cela que nous étions tous réunis autour de nos trois confrères pour les encourager, les épauler et les assurer de notre soutien. Les vœux définitifs d’Olaf ont été reçus par son provincial (circonscription Europe), Jude Emeka Nzeadibe. Pour nos amis tanzaniens, en l’absence du provincial de Tanzanie, c’est notre nouveau provincial de France, Marc Botzung, qui a reçu leur engagement.


Calvin prononce ses voeux
Calvin prononce ses voeux
Dismas prononce ses voeux
Dismas prononce ses voeux

le père Emeka reçoit les voeux d'Olaf
Le père Emeka reçoit les voeux d’Olaf
Accolade fraternelle
Accolade fraternelle

La prochaine étape sera l’affectation missionnaire, reçue du supérieur général dans quelques mois. Ils sauront alors vers quel peuple l’Esprit les envoie pour mettre en pratique les connaissances et l’expérience acquise lors de ces années de formation.

Le verre de l’amitié et le buffet qui ont suivi ont été l’occasion d’échanger avec les nombreux amis, confrères et famille de nos trois frères. Le réfectoire ne suffisant pas pour accueillir tout le monde, des tables furent dressées dans la galerie contiguë, et tout le monde pu manger à sa faim, dans une ambiance simple et décontractée, très spiritaine !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Check Also

La vie d’un éveilleur de vocation dans le quartier populaire

La vocation de chaque baptisé c’est « éveiller » : se promener avec ses antennes humaines, se balader …