Au foyer de Lille, on vit le partage

Au moment de parler de la vie ensemble au foyer Bx Jacques Laval de Lille, il y a principalement un mot qui me vient à l’esprit, et qui décrit très bien ce qu’on vit au jour le jour dans cette maison : c’est le mot « PARTAGE ».

Dès l’arrivée à la maison je trouvait qu’elle était un peu vide et qu’il manquait des choses pour remplir ce grand espace. Au fil des jours et avec l’arrivée de chaque colocataire ce sentiment a progressivement diminué et la maison s’est remplie d’une grande diversité culturelle, avec laquelle on est arrivé à créer une ambiance chaleureuse et conviviale. Au centre de la vie du foyer nous avons eu la chance de vivre ce partage qui nous permet de fortifier notre amitié : soit en faisant du sport, soit en sortant ensemble, soit en jouant ou soit en priant.

Un peu de travail manuel au jardin !
Un peu de travail manuel au jardin !

A la maison Laval, en plus de vivre ce partage on entretient notre foi, puisqu’on a chaque semaine un temps de prière et d’échanges qui nous aide a bien réfléchir sur nos actions quotidiennes. Ce temps de prière nous apprend et nous fait discuter à chaque fois sur un thème spécifique comme par exemple « qui sont les spiritains ? », « la foi à l’étranger », « c’est quoi l’Epiphanie ? », entre autres. Ce temps est toujours accompagné d’un repas avec la communauté spiritaine, ce qui permet de se connaitre et de mieux nous intégrer.

Au cours de l’année, on se souvient de nombreuses bonnes expériences entre les membres de la communauté et les jeunes du foyer : il convient de souligner le pèlerinage à Chartres vécu avec certains membres de la communauté lilloise et du foyer de Paris ; la célébration ensemble de l’Epiphanie et le partage du repas de Pâques où on a chaleureusement célébré la résurrection de Jésus-Christ.

Repas avec la communauté spiritaine

On peut dire que dans ce temps vécu ensemble, il ne reste que des bons souvenirs pour la postérité. Grâce aux rencontres et apprentissages faits dans la maison, on a tous progressé spirituellement et on a fait connaissance de personnes splendides avec qui on espère garder cette belle relation. En fait, en plus d’avoir partagé des choses en tant que colocataires, on a aussi vécu certaines expériences comme des frères, des frères tels que Jésus a souhaité qu’on soit.

Juan-David Ramirez

Check Also

Sur les pas de Sainte Thérèse avec des CAP d’Apprentis d’Auteuil

Les vacances, quelle que soit la durée, doivent être un projet. En groupe, il faut …