Cap sur Samé (Tanzanie) et Jacmel (Haïti) pour Antoine et Marie

Ils avaient initié leur projet de volontariat début 2016 : Marie voulait faire une pause dans son métier d’infirmière à domicile dans la région d’Angers, et Antoine réfléchissait à une manière différente de vivre son année de césure entre la 2e et 3e année de Centrale Paris.

Paysage près de Montagne Lavoute, au-dessus de Jacmel (Haïti)

Disponibilité ! Marie avait préparé son départ pour les Philippines, pour travailler avec les sœurs spiritaines qui s’occupent des Badjao, les gitans de la mer, tout en bas de l’échelle sociale, à Iligan au sud du pays. Elle avait même acheté son billet d’avion – que l’agence a heureusement promis de rembourser. Du fait de l’instabilité sur l’Ile de Mindanao, Opération Amos a demandé à Marie de renoncer aux Philippines, et de tourner son regard vers Haïti. Elle partira mi-novembre, pour 4 mois, avec une option pour 2 mois de plus, dans la communauté spiritaine de Jacmel. Jacmel est au sud de Haïti, pas très loin des zones qui ont été touchées par l’ouragan Matthew début octobre. Sa mission sera en lien avec celle des sœurs spiritaines qui l’accueillent : visite des familles, soutien scolaire aux enfants, et peut-être des soins de santé.

Montagne non loin de Samé (Tanzanie)
Montagne non loin de Samé (Tanzanie)

Persévérance ! Antoine voulait partir en Afrique anglophone pour vivre une expérience de communauté chrétienne avec des jeunes, en rendant des services tout simples. Il était attiré par la Tanzanie, mais aucun des contacts pris par Amos ne donnait suite ! Nous nous sommes alors tournés vers les spiritains du Ghana, qui ont proposé un service dans une école professionnelle, une formation à l’informatique, l’accompagnement d’une chorale. Las ! Le projet n’a pu aboutir. Il restait Haïti, au collège Saint Martial, mais l’ouragan a obligé les spiritains à se concentrer sur d’autres priorités. Alors Antoine a pris des contacts directement avec la Tanzanie et, oh surprise ! oh joie ! l’évêque de Samé lui a immédiatement répondu et proposé de l’accueillir. Amos n’a eu aucun mal à valider cette proposition : Mgr Kimaryo est un spiritain, et le diocèse est bien connu du responsable d’Amos !

Avant de partir, Antoine a accepté de passer 4 jours dans la communauté spiritaine d’Allex (Drôme) pour faire connaissance avec les spiritains, et rencontrer des missionnaires. La communauté a été enchantée de son passage ! De même, Marie qui s’était mise en disponibilité à partir de début Octobre a passé 2 semaines chez les sœurs spiritaines à Paris XVe, la communauté de Sœur Sandra : elle a ainsi pu découvrir le style de vie et les activités pastorales des spiritaines à Paris.

croix-volontairesC’est là que nous avons fait la journée de formation au départ : préciser les motivations et les attentes, réfléchir à différents aspects de la rencontre interculturelle, à la vie spirituelle du volontaire, à la sécurité, et finaliser les démarches administratives. Et une belle célébration d’envoi en mission, par la communauté des sœurs spiritaines : « votre démarche correspond à notre charisme de rencontre des peuples dans le respect et l’amitié, pour témoigner du Royaume de Dieu à travers un humble service. Notre prière vous accompagne. Recevez la croix du volontariat spiritain ! »

Bon volontariat à Antoine et Marie !

Jean-Pascal Lombart, Cssp

Journée de formation chez les spiritaines : Antoine, un tigre blanc de Sibérie, P. Jean-Pascal, Sœur Sandra, Marie
Journée de formation chez les spiritaines : Antoine, un tigre blanc de Sibérie, P. Jean-Pascal, Sœur Sandra, Marie

Check Also

Veillée de Prière « En marche vers Noël »

Le temps de l’Avent est un temps de ferveur, de salut, de paix et de …