Bravo aux jeunes de Fameck pour leur Prix vaillance

Jacqueline Tabarly, présidente du jury du Fonds Cœurs vaillants-Âmes vaillantes, a remis, mercredi 5 juin, à l’Espace Aimé-Césaire de Gennevilliers (Hauts-de-Seine), un prix de la Vaillance au groupe Yes Ozanam de Fameck, Florange, Uckange.

Les jeunes de Fameck, Florange, Uckange ont reçu le prix d’encouragement pour leur initiative « Jeunes vieux avec les vieux jeunes » de visite et animation en maison de retraite.

PARTAGE INTERGÉNÉRATIONNEL, MATURATION et OUVERTURE DE CŒUR

•    10 jeunes, âgés de 10 à 15 ans, rassemblés dans le groupe « Y.E.S. Ozanam » des paroisses de Fameck, Florange et Uckange. 
Les jeunes rendent visite tous les mercredis après-midi aux personnes résidant dans une des maisons de retraite (EHPAD) de leurs trois villes.
Aidés de 3 grands jeunes de 16 et 17 ans, ils mènent des actions simples (jeux, discussion, organisation d’anniversaire…) et contribuent à soulager la solitude que ces personnes visitées peuvent vivre. Chaque dimanche, les jeunes se retrouvent pour faire le bilan des visites précédentes et organiser les suivantes. Les jeunes souhaitent poursuivre ces joyeuses visites et éventuellement élargir leurs démarches auprès d’enfants hospitalisés et de SDF.

Comment s’appelle votre groupe? YES Ozanname. YES? Youth Encounter the Saviour.
Quand s’est-il constitué? En juin 2018. Comment? Y’avait les personnes âgées qui se plaignaient que les jeunes n’étaient pas assez investis dans l’Eglise, alors le père Daniel a envoyé un message aux jeunes, en invitant pour constituer un groupe.
Pourquoi vous avez répondu oui? On a trouvé l’idée bien. Il y a des groupes pour les petits, et pour les grands, mais pas pour notre tranche d’âge. On a entre 14 et 23 ans. Vous vous connaissiez? Certains, par les servants d’autel. d’autres dans une chorale. On se connaissait de vue.
Comment le groupe a été présenté? Il a dit qu’on avait envie de créer un groupe de jeunes. On a invité d’autres jeunes, on était assez indépendants. Il était l’adulte, pour gérer les tâches qu’on peut pas faire, mais sinon, on était assez indépendants. On a parlé de ce qu’on aimerait faire, on avait différentes idées. On a commencé avec une kermesse pour les enfants en Juillet 2018. Par la suite, on a décidé d’aller rendre visite aux personnes âgées, en janvier.
Comment vous vous êtes organisés?
On a cherché des numéros sur internet, on a fait des lettres pour expliquer notre projet: jouer avec eux, faire des activités, de 14h30 à 16h, et on a donné les dates jusqu’à Avril où on était disponibles, et ensuite on a renouvelé en mai et juin.
On est allé rencontrer l’animatrice qui s’occupe des activités en Ehpad. Elle nous a demandé un planning, et ce qu’on allait faire avec les gens. Elles ne nous ont pas fixé de limites. On a notre programme. Ils nous aiment bien, ils nous attendent, ils nous disent ‘à dans deux semaines’.
Quel type d’activités: jeux de société (scrabble, trivial poursuit, billard hollandais, blind test) ou deviner le chanteur quand on met la musique – avec des chanteurs de leur époque, jardinage, jeu bacalauréat (une lettre, et donner des mots qui commencent comme ça: ils disent même des mots qu’on connaît pas!)
Qu’est-ce qu’ils aiment le mieux? beaucoup parler, partager le goûter, raconter où ils ont vécu. A Fameck, ils aiment le baccalauréat et danser !
Et l’an prochain? On continue, et on va essayer d’aller voir les handicapés, les enfants malades à l’hôpital de Nancy, aller dans d’autres maisons de retraite, agrandir notre groupe. Aujourd’hui, nous sommes 21. Et on a une nouvelle arrivée chaque mois. On voudrait créer une association, pour avoir des subventions, des salles, les minibus gratuitement !
On ne va pas tous ensemble, on y va au maximum 10, minimum 5. C’est aux réunions qu’on se retrouve tous. Hier, on a reçu le prix de la vaillance. On a eu un chèque de 1000 EU. C’est pour aller manger dans un fast food et ensuite aller faire un escape game, pour se détendre entre nous.
Et comment ça entre dans votre engagement de chrétiens? J’aime parler avec les personnes âgées. Peut-être que ça va donner envie à d’autres jeunes de faire comme nous. On prie pour les personnes, chacun de son côté. On se réunit à l’église pour de grands événements, les messes communautaires. Ou pour le départ du père Basile.
Quel passage d’Evangile représente votre action? Celui où les gens suivent Jésus sur la montagne. Les personnes âgées sont comme Jésus, nous on les suit, on les écoute, pour partager des choses avec eux. J’ai mieux compris le partage: c’est pas seulement du matériel: le savoir, la culture, les pensées, la bienveillance.
Comment ça vous a changé? On a un peu mûri, on prend plus de responsabilités, on est plus autonomes. Le groupe c’est nous qui le gérons, on rédige des compte-rendus, on fait nous mêmes nos programmes, on cherche de l’aide nous mêmes. On est devenus autonomes !
Laeticia, Anne-Marie, Eleonore, Virginio, Fabiola, Syrine, Tracy, Clara, Julien, Nathan, Daniel, Isana, Viaggio, Lucy, Salomé et Lana, Baptiste qui joue de l’accordéon, père Daniel,

Check Also

Jour de fête : ordination de Ronald à Yaoundé

Le 29 juin au matin, dans une très belle basilique de Yaoundé, deux confrères camerounais, …