« Aux JMJ, la fraternité, la solidarité et la liberté dépassent les liens de parenté » Vignion, étudiant spiritain

Témoignage de Vignion, participant au groupe des Enflammés avec les spiritains

Les journées mondiales de la jeunesse (JMJ) 2023 à Lisbonne ont été une belle litanie d’action de grâce de la Jeunesse. Un évènement merveilleux qui permet à l’Église d’encourager la Jeunesse à participer à la construction d’une humanité plus fraternelle et plus accueillante. Que la Jeunesse rêve et centre sa vie sur le CHRIST ! Cela a été exprimé par le thème choisi de ces JMJ : « Marie se leva et partit en hâte » (Luc 1, 39).

Quelle joie d’avoir été compté parmi les « enflammés », groupe de français accompagnés par les spiritains, les animateurs d’Apprentis d’Auteuil et des sœurs… Nous avons fait une messe d’envoi à la Maison Mère des spiritains à Paris, qui a marqué notre départ en car pour le Portugal. Avant de rejoindre Lisbonne, nous avons fait escale à Godim et à Fatima pour des temps de prières, de communion fraternelle avec quelques familles. Rassemblés et envoyés sous le signe de la paix, nous avons vécu des temps forts spirituels. La prière, les chants et les échanges de ce pèlerinage furent l’occasion de multiples découvertes, un espace authentique pour découvrir la différence des autres qui sonnent pour nous comme une richesse à accueillir ; une opportunité véritable pour faire des belles rencontres qui enrichissent notre expérience de fils et filles de Dieu.

Lors de la veillée d’ouverture

Ce voyage aura été l’occasion d’un bon approfondissement de ma vie spirituelle et de ma relation avec le Christ en communion avec mes frères et sœurs. C’est l’expérience d’un amour reçu et donné, qui vient de Dieu, qui donne la joie de vivre, qui sais partager, qui pardonne, qui guérit, et qui construit des ponts de solidarités. Notre engagement spiritain se démontre par la foi qui opère par la charité. Ces journées passées avec les jeunes ont été pour chacun d’eux ; un temps de conversion personnelle et d’enrichissement spirituel. Grande est ma joie d’avoir vécu une telle expérience car elle m’invite à renouveler ma foi au milieu des défis d’ordre sociétal et idéologique que connait la jeunesse d’aujourd’hui.  Le Christ monte sur ma barque et me demande d’aller en eau profonde et de jeter les filets avec Lui. 

Je note aussi cette foule immense de la Jeunesse chrétienne catholique qui cherche à la fois direction, sens et orientation dans un monde de plus en plus individualiste. Tout cela se trouve dans la vie du Christ. Les moments de Rise up, des célébrations eucharistiques ont été très édifiants. Les festivals ont été une superbe action pastorale de vivre entre jeunes et chrétiens la foi au Christ. Au cours de son homélie, tenue lors de la messe finale, le pape François nous encourageait et nous invitait à poursuivre nos rêves et nos projets sans céder à la peur ; il nous recommande en outre d’être des missionnaires de joie en vue de construire un monde plus beau, plus accueillant, plus fraternel. Si on ne rêve pas, surtout pendant la jeunesse, on perd de la ferveur et de la force. Nous sommes le présent et l’avenir de l’Église. Notre Espérance est en Jésus CHRIST le maître bienveillant de chacune et chacun…

De nouvelles amitiés tissées m’ont donné la joie de partager et de connaître les autres. De traduire mes aspirations. Des échanges sur la Foi ont été un excellent moment pour découvrir ma Foi qui est universelle, partagée et vécue de façon diverse : la rencontre des diverses cultures, les diverses manières de louer le Seigneur et de lui donner Gloire et Honneur. Je garde en mémoire le chaleureux accueil que j’ai reçu auprès de la famille Noberto, Elisabete et Catarina et l’accueil du comité d’organisation un dispositif longtemps travaillé pour nous accueillir, expression de la sollicitude du CHRIST pour l’homme. On ne peut oublier les bénévoles toujours engagés à rendre intense notre séjour. Nous sommes tous enthousiasmés et déjà prêts pour les prochains JMJ à Séoul en 2027 pour consolider ce temps de la Jeunesse. En hâte comme Marie nous y allons pour montrer la joie de l’Évangile. Être au Portugal à cette rencontre mondiale est inoubliable. À cet instant les mots que j’utilise sont insuffisants pour traduire cette rencontre. En effet, chaque moment et chaque temps fort vécus sont révélateur de la proximité de Dieu à l’endroit de tous et de chacun.