Un itinéraire spiritain

« Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur » Mt 6, 21

Le père Joseph au Sénégal
Le père Joseph au Sénégal

Je m’appelle Jozeph Zwolinski, je suis né en 1962 en Pologne. J’ai fait mes premiers vœux dans la congrégation le 8 septembre 1984 et le 20 juin 1988 j’ai été ordonné prêtre. Après le lycée je m’étais posé la question : « qu’est-ce que j’ai envie de faire de ma vie ? » Et dans la prière j’ai entendu le Seigneur murmurer… et cette petite voix a été de plus en plus forte. Finalement, j’ai dit au Seigneur : « SEIGNEUR, D’ACCORD ». Dans mon cœur le désir d’être prêtre voulait dire aussi « prêtre sans frontières » c’est-à-dire missionnaire. Alors, j’ai cherché des congrégations missionnaires et j’ai trouvé la congrégation du Saint Esprit. Pourquoi les spiritains ? Parce que cette idée de la mission, le charisme et la devise de la congrégation « cor unum et anima una » – un seul cœur et une seule âme – m’a touché et je sentais que là était ma place. Voilà comment a commencé ma vie chez les spiritains, modeste aventure qui dure encore aujourd’hui.

Joseph au sénégalAprès mon ordination, je suis parti en mission au Sénégal, puis je suis revenu en Pologne dans une paroisse et en même temps formateur. En 2002 je suis reparti en Guinée Conakry.

Depuis 2011 je suis en France, curé de la paroisse St Stanislas des Blagis dans une communauté spiritaine avec Luc de Nadaillac et Daniel Manique. Au carrefour de 4 communes de la banlieue sud de Paris (Fontenay-aux-Roses, Bagneux, Sceaux et Bourg la Reine), au cœur de différentes classes sociales, à la rencontre de plusieurs cultures des cinq continents, notre communauté vit sous la conduite de l’Esprit Saint et suivant les orientations de nos fondateurs. Leur vie et leur témoignage sont des rappels discrets de la présence de Dieu au cœur du monde.

Joseph et Wilfred
Le père Joseph et Wilfred, jeune spiritain du Nigéria en insertion pastorale à St Stanislas

En France comme en Afrique la moisson est abondante alors il faut semer… et ce travail doit passer par notre témoignage et aussi par notre cœur. Il nous faut oser évangéliser. D’abord soi-même et puis les autres. Évangéliser, c’est ouvrir la porte des églises, c’est laisser entrer dans son cœur le souffle de l’Esprit Saint qui fait toutes choses nouvelles.

« la moisson est abondante »

Depuis 27 ans de prêtrise, je garde la joie d’être spiritain-missionnaire. Trois mots-clés sont importants : écouter, regarder et témoigner. Je sais une chose : Dieu embauche à sa vigne, Dieu appelle tous les baptisés. La foi nous fait grandir ! La foi chrétienne nous met au travail. Ce travail ne se limite pas aux quatre murs de nos bâtiments, il est vaste comme le monde. Travailler, c’est accepter d’être comme le Christ au milieu du monde. Car le Christ n’a pas d’autres mains que les nôtres pour transformer notre monde. Il y a du travail pour tous à la vigne du Seigneur !

N’ayons donc pas peur !

Jozeph Zwolinski, CSSp

Check Also

Jeunes en communauté avec les spiritains

Le foyer Poullart des Places vit une fin d’année très intéressante. Le bilan qui conclut …